Alors comme tout backpacker nous avons cherché un travail de fruitpicking, pommes, poires, fraises, tomates, nous étions prêt à tout affronter. Malheureusement pour nous, pas de travail disponible à cause d’une saison retardée par la météo, et également à cause d’une discrimination qui existe aujourd’hui dans le domaine. En effet, nous avons eu de nombreux refus pour cause de notre nationalité, les propriétaires préférant engager des personnes asiatiques soit disant travaillant plus dur et sans se plaindre pour un salaire moindre…

Nos economies s’écoulant à feu doux, il nous a fallu vite trouver une solution. Nous nous sommes donc tournés vers un wwoofing. Le wwoofing consiste à rendre service à votre hôte, celui ci vous offrant le gite et le couvert en échange. Quitte à ne pas trop gagner d’argent, au moins nous n’en avons pas trop dépensé. Le wwoofing nous a un peu sauvé sur les economies. De plus, en sélectionnant bien votre Wwoofing vous pourrez également valider vos 88 jours pour pouvoir accéder au second year visa.

Le plus simple pour nous, a été de nous inscrire sur helpx, qui propose des tas et des tas de wwoofing en tout genre, de la fille au pair, à l’assistant dans un ranch, ou encore comme nous l’avons fait, travailler dans un ferme de bambous. Nous avions même notre propre petit bungalow, pour être tranquille le soir et le week end. Nous avions l’impression de vivre dans la forêt tropicale avec une faune et une flore luxuriante tout autour de nous.

wwoofing australie bamboo

wwoofing australie bamboo

wwoofing australie bamboo

wwoofing australie bamboo

wwoofing australie bamboo

Pendant 3 mois, nous avons donc appris beaucoup sur les plantes. Le deal était 4 heures de travail le matin, avec nos après midi de libres. Notre hôte avait cependant besoin de nos lumières en matière de digital. Travaillant tous les deux dans le domaine, nous avons pu aider le propriétaire à refaire son site internet, gérer des campagnes digitales…

En quoi consistait notre travaille dans le ferme? En gros voici une petite liste non exhaustive :

  •  Dépotage et rempotage de bambous, planter les plus gros bambous, tailler les bambous.
  • Ramasser beaucoup (beaucoup) de feuilles pour créer un environnement propice au développement des jeunes bambous en leur créant un nid douillet.
  • Sélectionner les bambous pour la propagation.
  • Désherber des mauvaises herbes.
  • Préparer des commandes clients.
  • Irriguer des plantations.
  • Tailler les bambous.

Ce fut parfois un travail assez physique, nous avions notre dose de sport quotidienne ;).

wwoofing australie bamboo

wwoofing australie bamboo

wwoofing australie bamboo

wwoofing australie bamboo

wwoofing australie bamboo

wwoofing australie bamboo

wwoofing australie bamboo

Nous qui aimons les animaux, nous avons eu de la chance, notre ferme se situait à Sugarloaf, juste à coté d’Airlie Beach, nous avions plein de wallabies comme voisins, ainsi qu’un ranch avec beaucoup de chevaux. Nous avions même deux wallabies semi apprivoisés, le maman wallaby ayant été recueillie et sauvée bébé par notre hôte. En plus de ça, nos deux toutous de compagnie Hoofa et Torquay (parfois nous gardions un 3eme chien à la maison).

wwoofing australie bamboo

wwoofing australie bamboo

wwoofing australie bamboo

wwoofing australie bamboo

wwoofing australie bamboo

wwoofing australie bamboo